Pages

Jusqu’à quand la loi du silence sur la condition animale ? Lettre ouverte aux dirigeants du Parti socialiste

La souffrance animale révolte toujours davantage de citoyens. Les sondages, les publications de plus en plus fréquentes sur le sujet, le montrent. Nombreux sont les Françaises et les Français impliqués dans la protection des animaux, et plus nombreux encore ceux qui les soutiennent. Pourtant, leurs préoccupations sont ignorées par la plupart des partis politiques, qui préfèrent plaire aux lobbies de la tauromachie, de la chasse, ou aux filières de productions animales.


Le gouvernement UMP n’a fait qu’aggraver la condition animale. En irait-il autrement en cas de victoire électorale du PS, parti dit «de progrès»?

À l'heure où deux propositions de loi visent à abolir la corrida et la chasse à courre, des responsables d’associations de protection animale demandent au Parti socialiste de se positionner clairement.

En 1998, une majorité de députés socialistes votait une loi élargissant la période de chasse aux oiseaux, contre les écologistes. Jean-Marc Ayrault, alors déjà président du groupe socialiste à l’Assemblée nationale, s’opposait à l'initiative d'une députée apparentée PS de saisine du Conseil constitutionnel à propos de cette loi (qui valut pourtant à la France d'être condamnée par la Cour de justice européenne le 7 décembre 2000).

En 2004, il s'opposait à ce que les députés socialistes soutiennent une proposition de loi d'abolition de la corrida, sous prétexte qu'elle venait d'une députée UMP. Mais en 2010, un projet similaire initié entre autres par des socialistes (proposition n°2735) ne fut pas davantage débattu au sein du PS, malgré les promesses de Jean-Marc Ayrault aux associations de protection animale.

La proposition de loi d’abolition de la chasse à courre, récemment déposée, risque-t-elle de connaître le même sort? Chacun sait qu’une proposition de loi doit avoir l’aval d’un grand parti pour avoir une chance d’être discutée.

Aujourd’hui, davantage de députés UMP que de députés PS se sont engagés en faveur de l'abolition de la corrida ou de la chasse à courre: une situation qui peut sembler paradoxale pour un parti qui se veut progressiste et opposé à une culture de la violence.

À l’approche d’une échéance électorale majeure, les citoyens ont besoin de connaître la place faite aux animaux dans le projet du Parti socialiste.

Le PS défend-il oui ou non la corrida malgré l'opposition de 66% des Français à cette pratique? Compte-t-il ou non revenir sur son classement au «patrimoine immatériel» décidé par l'actuel ministère de la Culture et dont s'est félicité Nicolas Sarkozy? S’engage-t-il oui ou non à l’abolir?

Le PS défend-il la chasse à courre, tradition d'Ancien Régime, et donc les 0,001% des Français qui la pratiquent contre les 79% qui la rejettent? S’engage-t-il oui ou non à l’abolir?

Entend-il ou non prêter attention aux 87% de Français qui souhaitent que les animaux sauvages soient, comme les animaux domestiques, protégés par la loi contre les mauvais traitements?

Envisage-t-il de remettre en cause l'élevage concentrationnaire et tout ce qui est cause de souffrance et de mort pour les animaux?

Le Parti socialiste se doit de faire connaître sa position à nos concitoyens. Sa réponse (ou son absence de réponse) sera diffusée via Internet, comme les questions posées ici.

Les signataires sont prêts à rencontrer les responsables du Parti socialiste pour en discuter.

Signataires

Muriel ARNAL (One Voice), Gérard CHAROLLOIS (CVN), David CHAUVET (Droits des Animaux), Antoine COMITI (L214), Armand FARRACHI (Collectif pour l'abolition de la chasse à courre), Jean-Pierre GARRIGUES (CRAC Europe), Éric MOREAU (International Campaigns), Sylvie ROCARD (Fondation Brigitte Bardot), Nicole SUGIER (SNDA).


Chasse/pêche Charlie Hebdo

2 commentaires:

VGBIO a dit…

bravo à ces associations pour cette initiative. A mon avis, il faut poser les mêmes questions à EELV, qui ne se préoccupe pas assez des droits des animaux.....

Alex a dit…

Il y en a-t-il qui s'y intéresse ?