Pages

TOUT LE MONDE DOIT SAVOIR LA VERITE sur le lait !

"Je publie ce livre parce que les écrits restent et qu'à l'heure des inévitables bilans, dans les prochaines années, il faudra bien se poser la question des responsabilités.
ON NE POURRA PAS DIRE QU'ON NE SAVAIT PAS."
Thierry Souccar
.
Ci-dessous l'article intégral paru dans le magazine mensuel "Belle Santé" (pages 46, 47, 48) - Avril 2007 :
.
"LAIT, MENSONGES ET PROPAGANDE" Après le best-seller "Santé, Mensonges et Propagande", Thierry Souccar fait le point, dans son dernier ouvrage, sur les réelles "vertus" du lait pour notre santé.
.
MORCEAUX CHOISIS :
.
CONFESSIONS D'UN EX-BUVEUR (DE LAIT) :
.
Enfant, j'ai adoré le lait. Je le regardais frémir dans la casserole posée sur la vieille cuisinière Rosières au charbon. (...) Notre arrière-grand-mère nous versait le lait fumant dans de grands bols blancs au liseré rouge et je laissais le beurre des tartines s'y consumer en petits ilôts jaunes. (...). Ces temps étaient simples. On ne parlait ni de densité osseuse, ni d'ostéoporose. Le lait était immaculé. Les bonnes chèvres nous l'avaient donné, cela lui suffisait bien pour nous garder en bonne santé. Ce n'est que vers le milieu des années 1990 que j'ai commencé à nourrir des doutes sérieux sur le caractère indispensable des laitages.
.
A partir de 1999, j'ai collecté toutes les données scientifiques que je rencontrais, celles qui étaient favorables aux laitages comme celles qui ne l'étaient pas. Une récolte minutieuse, que j'ai prolongée de conversations suivies avec des chercheurs de renommée internationale.

.
Peu à peu, une réalité surprenante a pris forme : les laitages, s'ils ont des qualités gustatives indéniables, n'ont guère d'intérêt nutritionnel, hors quelques cas bien particuliers.

.
LES BIENFAITS DES LAITAGES :
.
Comme toutes les sources de calcium, les laitages pourraient diminuer le risque de cancer de côlon. MAIS LES ETUDES SONT CONTRADICTOIRES, certaines montrant une diminution du risque, d'autres pas. Ce bénéfice, s'il est un jour avéré, est probablement très modeste.
Selon une analyse récente du Journal de l'Institut National du Cancer des Etats-Unis, qui portait sur 10 études épidémiologiques de ce type, il faut avaler au moins 250 g de lait par jour pour voir son risque d'un certain type de cancer du côlon (pas de tous) baisser de 15 % par rapport aux personnes en absorbant moins de 70 g par jour. Pour les grosses consommations de calcium alimentaire, ce risque serait diminué de 22 %. Il faut savoir qu'en épidémiologie, une réduction de 15 à 22 % du risque, c'est peu. D'autant qu'à ce niveau de consommation de laitages, d'autres risques de cancer existent. Or, pour se mettre à l'abri du cancer du côlon, il y a des moyens plus avisés et plus efficaces que se bourrer de laitages. Par exemple, manger plus de fruits, de légumes et de céréales complètes. Pour citer des chiffres récents, en 2006, l'étude prospective européenne EPIC, qui, avec plus de 500 000 participants, est la plus importante étude de ce type au monde, a établi qu'en mangeant plus de fibres, on peut faire baisser son risque de cancer colo-rectal de 40 %, soit deux fois plus que le niveau observé avec les laitages.

.
LE DEUXIEME BENEFICE ATTRIBUE AUX LAITAGES NE DOIT RIEN AU LAIT LUI-MEME MAIS AUX BACTERIES QUI LE FERMENTENT, LES LACTOBACILLES.

Le seul effet certain et bien documenté est celui que ces micro-organismes exercent sur la diarrhée infectieuse et sur la diarrhée provoquée par les traitements antibiotiques. Certaines
bifidobactéries pourraient aussiprévenir les rechutes de colite ulcéreuse, une maladie inflammatoire chronique du côlon et soulager plus généralement les douleurs intestinales. BEAUCOUP DE CES ETUDES N'ONT D'AILLEURS PAS UTILISE DEYAOURT, MAIS DES BACTERIES VIVANTES DONNEES SOUS LA FORME DE SACHETS OU DE CAPSULES.

Contrairement à une idée reçue, les yaourts ne sont pas les seuls aliments à apporter des "bonnes bactéries". On en trouve en grande quantité dans les aliments fermentés et marinés (cornichons, olives), sans compter qu'en mangeant régulièrement des fruits et des légumes on crée les conditions nécessaires au développement d'une flore intestinale équilibrée. Il n'y a finalement qu'en Europe que les consommateurs se sont laissés persuader qu'il fallait pour être en bonne santé se gaver de yaourts.
.
SOUS LA PRESSION DE DANONE, LES FRANCAIS SONT DEVENUS LES PLUS GROS CONSOMMATEURS MONDIAUX DE YAOURTS.

Alors que chaque Français consommait 8,7 kgs de yaourts en 1980, ce chiffre est passé à 18,5 kgs en 1996. Les Américains et les Canadiens se sont montrés bien moins réceptifs à ce concept très largement teinté de marketing, au grand désespoir des publicitaires.
TOUS LES AUTRES BENEFICES SUPPOSES DES LAITAGES, POUR RENFORCER L'IMMUNITE, PREVENIR L'OSTEOPOROSE, LE SURPOIDS, LE DIABETE OU LESMALADIES CARDIOVASCULAIRES, NE RESISTENT PAS A L'ANALYSE.
Il est choquant de constater que des conseils alimentaires, donnés au plus haut niveau par des médecins ainsi que des organismes officiels et suivis par des millions de personnes, ne reposent finalement sur aucune preuve scientifique.
.
LA VERITE, PREUVES A L'APPUI :
.
Au niveau de consommation actuellement recommandé par les autorités sanitaires, c'est-à-dire 3 à 4 laitages par jour, nous augmentons très probablement le risque de maladies chroniques - au lieu de le diminuer. Tout simplement parce que ce niveau de consommation est sans précédent dans l'histoire alimentaire de l'humanité et que nous n'y sommes pas génétiquement adaptés. Entendons-nous bien. Je dis oui au yaourt, au fromage, au bol de lait qui agrémente le repas. Je suis le premier à me servir un bon fromage fermier qu'accompagne un verre de vin. Et je ne crois pas qu'il y ait le moindre danger à consommer un laitage par jour, si on peut le digérer. Oui au plaisir, donc, mais pas au diktat.
Note personnelle : Puisque c'est loin d'être essentiel, évitez plutôt d'en manger. Cela évitera la souffrance animale.
.
JE CONSIDERE QU'IL EST IRRESPONSABLE DE CONTINUER A ENCOURAGER LES FRANCAIS A MANGER AUTANT DE LAITAGES SOUS LE PRETEXTE DE PRESERVER LEUR SANTE.
Je publie ce livre parce que les écrits restent et qu'à l'heure des inévitables bilans, dans les prochaines années, il faudra bien se poser la question des responsabilités. ON NE POURRA PAS DIRE QU'ON NE SAVAIT PAS.
.
QUELQUES CHIFFRES POUR SAVOIR DE QUOI ET DE QUI ON PARLE :
=> Le chiffre d'affaires de l'agrobusiness laitier en France dépasse 20 milliards d'Euros.
C'est 16 % de la production européenne et 5 % de la production mondiale.

=> L'industrie laitière représente 20 % du chiffre d'affaires des industries
agroalimentaires françaises. Elle emploie directement 180 000 personnes.

=> Elle est le premier annonceur publicitaire de l'agro-alimentaire.
=> Chaque Français consomme en moyenne près d'une demi-tonne d'équivalent lait entier par
an.

.
LE LAIT, ALIMENT IDEAL ?
.
Le lait est volontiers présenté par l'industrie, les nutritionnistes laitiers et les autorités sanitaires comme un aliment essentiel, une sorte d'idéal. S'en priver, ce serait selon eux se condamner à une vie misérable que l'on passera à traîner des os poreux. Voilà qui tombe bien, il se trouve que ce genre de prédiction a été testé grandeur nature par l'humanité depuis des centaines de milliers d'années. Au large du Japon, l'archipel d'Okinawa étire ses 161 îles verdoyantes dans les eaux turquoises de la mer de Chine (...) Les habitants de cet archipel ne sont pas tout à fait comme nous : ils courent 3 à 4 fois moins de risques de cancer, d'ostéoporose et d'autres maladies dégénératives liées à l'âge. Avec 4 fois plus de centenaires qu'en Occident, c'est à Okinawa que l'on vit le plus longtemps sur Terre ! (...)Les responsables de l'étude des
centenaires d'Okinawa ont élaboré une série de recommandations alimentaires pour freiner le vieillissement, sur le modèle de ce régime. Mon ami Jean-Paul Curtay a fait de même dans un livre récent.
Ces recommandations rejoignent les conseils officiels français sur deux points : la part des graisses et des sucres ajoutés qui doit être réduite. Mais les céréales et les féculents,
qui constituent pour des raisons culturelles et économiques la base de l'alimentation française, sont marginalisés dans le régime d'Okinawa. ET LES LAITAGES, CES ALIMENTS IDEAUX, PORTEURS DE BONNE SANTE ?DANS LE REGIME D'OKINAWA, IL N'Y EN A PAS.
Eh oui, chers amis : le régime le plus efficace pour vivre plus vieux en bonne santé est un régime sans laitages. Ca alors, et nous qui pensions que les laitages étaient indispensables ! Que la Terre entière en mangeait ! Qu'ils étaient consommés depuis l'aube des temps ! Comment a-t-on pu nous faire avaler tout ça ?
.
COMMENT ON POUSSE LE LAIT DANS VOTRE GOSIER :
.
Depuis le lait à l'école, l'industrie laitière a fait du bon travail puisqu'elle a réussi à persuader les médecins que le lait est un aliment essentiel. Pour cela, alors qu'à la fin des années 1960 l'intérêt pour le lait s'essoufflait, il a suffit d'un mot magique pour en relancer la consommation : le calcium. Depuis cette époque, le corps médical est intoxiqué par le calcium. Entendez par là qu'il s'est laissé convaincre que les pays occidentaux sont confrontés à une crise gravissime : l'insuffisance de ce minéral à laquelle seule une consommation massive de laitages peut remédier.
LA PROPAGANDE EN FAVEUR DU CALCIUM LAITIER EST ORCHESTRE DANS TOUS LES PAYS PAR LA GRANDE FAMILLE FRANCAISE DES PRODUCTEURS ET DES INDUSTRIELS.(...)
.
Tout ce beau monde a porté sur les fonds baptismaux une structure de "promotion", le Centre National Interprofessionnel de l'Economie Laitière (CNIEL). Or, figurez-vous que le CNIEL a fait des petits. A commencer par le CIDIL (Centre Interprofessionnel de Documentation et d'Information Laitières), créé en 1981. Le CIDIL contribue, selon sa propre profession de foi, "au développement de la consommation du lait et des produits laitiers, par des programmes de
promotion collective". Le CIDIL porte la bonne parole laitière aux médecins et au grand public. Aux médecins, en finançant des numéros spéciaux de la presse médicale pour rappeler l'intérêt du calcium laitier. Ou en montant des conférences, comme lors du Medec 2006 - le Salon annuel de la médecine. Celle-ci était intitulée "Lait et santé : rumeurs, vérités et actualités

scientifiques". Quatre blouses blanches dont trois chefs de service très médiatiques avaient été rameutés pour rassurer le corps médical sur les effets inquiétants des laitages qu'évoquait "Santé, Mensonges et Propagande". Peine perdue : après la parution de "Lait, Mensonges et Propagande", le CIDIL devra mettre encore une fois la main à la poche.
Rendez-vous au Medec 2008. Le CIDIL finance aussi, avec l'aval du Ministère de la Recherche et celui du Ministère de la Culture, des expositions de pure propagande laitière comme "La Vie Lactée", une manifestation réalisée "dans un décor enchanteur" au cours de laquelle les enfants apprennent que le lait est "synonyme de croissance et de bonne santé". Pas un mot bien sûr sur le risque de diabète (l'incidence du lait sur le diabète est détaillé dans l'ouvrage - Ndlr), histoire de ne pas gâcher la fête. Le CIDIL est également le partenaire de "Terre de Lait", un parc d'attraction dédié au lait, situé près de Nantes. Le CIDIL n'oublie pas les écoles. Il a conçu un site internet entièrement tourné vers les enseignants et les écoliers et a réussi à faire pénétrer dans les établissements scolaires une impressionnante batterie de fiches, de livres, de posters et de jeux que les enseignants sont invités à commander (moyennant une modeste participation aux frais). (...)

.
Comme le CIDIL avait un patronyme un peu trop voyant, le CNIEL a accouché d'une association loi 1901 plus discrète, le Centre de Recherche et d'Information Nutritionnelle (CERIN). Pas de trace de lait là-dedans, un nom bien rassurant et quasi-officiel qui leurre chaque année des journalistes et jusqu'à la Commission Européenne, un temps persuadée que le dit CERIN était un organisme officiel. Si le CERIN se présente comme "un organisme scientifique dont la mission est de favoriser le développement et la diffusion des connaissances sur les relations entre alimentation et santé, les objectifs y sont en réalité les mêmes qu'au CIDIL : vous faire ingurgiter des laitages.
Le CERIN édite des petits fascicules de propagande qui sont distribués dans les salles d'attente des médecins, comme "Du calcium pour la vie". En fait de calcium, ce fascicule ne s'intéresse qu'aux laitages, mentionnés 62 fois en 12 pages. Le document a été financé par la Communauté Européenne ! A l'instar du CIDIL, le CERIN organise des expositions itinérantes destinées à encourager la consommation de lait, comme "Voyage au centre de l'os", inaugurée à la Cité des Sciences et de l'Industrie, à Paris. Une fois les incontournables considérations physiologiques évacuées, le message résiduel portait encore une fois sur la nécessité de consommerdes laitages.
Le CERIN publie tous les mois une revue d'actualité scientifique du nom de "Nutrinews" qui ne manque pas une occasion de marteler l'intérêt que présentent les laitages. Nutrinews est adressée à tous les journalistes,enfin presque tous. A la suite de la parution de "Santé, Mensonges et Propagande", dans lequel Isabelle (Isabelle Robard, co-auteur - Ndlr) et moi-même révélions les pratiques du CERIN, mon abonnement à Nutrinews m'a été confisqué. Non, mais !
.
DES AUTORITES SANITAIRES POREUSES :
.
En 2005, sur les 29 experts du comité de nutrition de l'Agence Française de Sécurité Sanitaire des Aliments (AFSSA), c'est-à-dire le comité chargé de formuler des recommandations nutritionnelles aux Français, 20, dont le président lui-même, avaient des liens de collaboration avec l'industrie laitière. 13 de ces experts travaillaient avec DANONE. Qui dit mieux ? Peut-être le Programme National Nutrition Santé (PNNS), mis en place en 2001 pour conseiller les Français sur ce qu'ils doivent manger. En 2005, la patron du PNNS avait 16 "liens" avec l'industrie agro-alimentaire, dont CANDIA et DANONE.
Aucun de ces liens n'est jamais porté à la connaissance du public comme la loi l'exige pourtant des experts lorsqu'ils s'expriment en public.
(Extraits du livre de Thierry Souccar)
.
Dans son ouvrage, Thierry Souccar donne également toutes les preuves que, contrairement à ce qu'on vous affirme haut et fort, les laitages ne préviennent pas l'ostéoporose, mais fragilisent vos os ! Il explique également les incidences de la consommation de produits laitiers sur le déclenchement de tumeurs, sur le diabète, sur la sclérose en plaques... A lire de toute urgence !
.
Le livre est disponible en librairie : "Lait, Mensonges et Propagande" -Thierry Souccar Editions. 19 Euros.


10 commentaires:

VeganPower a dit…

Bah voyons alex, tout le monde sais que tu dis des co**eries !
Le lait c'est bon pour les os, et toi tu viens nous dire que c'est mal, hoalalalala alex, tu fais quoi là ?

Mouhahahahaha !

Vive le lait de soja, c'est bien meilleur et sain pour la santé !

Bisous miss :) et bravo pour tes communiqué toujours bien complet :)

VeganPower a dit…

Tiens une anecdotes, dernièrement une nana dans l'administration m'a dit que le fromages et les yaourt c'était différent du lait !
Tu ne savais pas toi que les yaourt c'était Danone qui les produisait ? Et président qui faisait le fromage ?

Pfff qu'est ce qu'il ne faut pas entendre comme co**eries...

Alex a dit…

Y'en a marre d'entendre des co**eries !!!! ;-)

Bea / OW a dit…

Je suis intolérante aux produits laitiers, ça m'a crée de l'arthrose (toute les femmes de ma famille en ont) et l'arrêt total a en 6 mois fait disparaitre complètement la maladie.
Pourquoi les pays nordiques qui sont grands consommateurs de lait ont un taux d'ostéoporose bien plus élevé qu'en Asie où on consomme très peu de produits laitiers ?
Enfin, c'est en train de changer..mon amie coréenne m'a dit donner quotidiennement des yaourts à sa fille depuis que Danone est implanté là-bas alors qu'il y a 15 ans quand j'y étais, c'était des denrées rares et qu'en 6 semaines je n'ai pas vu défiler l'ombre d'un produit laitier.

Bisousssssssss

Veganpower a dit…

Ah bah comme quoi, t'es donc une preuve vivante que ce n'est pas bon pour la santé.
C'est donc bien super que tu sois débarassée de cette maladie ;)

Bea / OW a dit…

hello, et oui,

il y a de gens qui supportent bien mais une bonne partie qui ne sait pas qu'ils ne peuvent plus digérer le lait et ses dérivés.

J'ai plusieurs amis, d'origine africaine mais de différentes éthnies, ils sont allergiques aux produits laitiers, et ce n'est pas rare, semble-t-il. Le mari d'une amie (réunionnais), l'un de ses fils, pareil, donc ils sont au lait de soja ou d'amande depuis des lustres.

Dans les écoles où je travaille, plusieurs enfants ont l'interdiction totale de consommer des produits laitiers car ça leur donne de l'eczéma.
On soupçonne certains cas de polyarthrites d'avoir comme origine le lait & co.
Le calcium, on le trouve bien ailleurs, végétaux, alors pas besoin d'exploiter vaches et veaux.

En bref, le lait c'est non seulement une belle "vacherie" pour nombre d'humains mais aussi un massacre terrible pour les animaux.

veganpower a dit…

Ah joli jeu de mot...

Ouis c'est une vrai catstrophe...d'ailleurs tout ce qui touche aux animaus lest, pffff ça m'dégoute !

Allez les girls, un peu de lait ?

Ok je sors :

Alex a dit…

Mais je vois que l'on papote ici...quand je ne suis pas là ;-)
LOOOOOL !!!

Veganpower a dit…

Heu...

esther a dit…

on narrivait pas a soigner lastme du petit dernier...et depuis qu il a arreté le lait...mon dieu comme il va mieux!!