Pages

François Hollande

Invité de «Thé ou Café» du samedi 12 décembre sur France 2





Vidéo, extrait choisi de l’émission

François Hollande dit dans cet extrait, je cite : « il ne faudrait pas tomber dans une espèce de principe là qui voudrait qu’on ne mange plus rien parce qu’on fait même du mal à une plante, en l’arrachant. »

Monstrueux ou inculte ?

Ce n’est pas parce qu’on ne mange plus les animaux que l’on ne mange plus rien. (Voir la vidéo)
Penserait-il que l’animal ressemblerait plus à une plante qu’à un humain ?
.
.
Ne saurait-il pas encore qu’un animal, à la différence d’une plante, est constitué comme nous de chair et de sang, qu’un animal est pourvu d’un cerveau, d’un cœur, d’un système digestif et d’un système nerveux central et qu’un animal, tout comme nous, enfants, femmes et hommes, souffre physiquement et psychologiquement d’être exploité, torturé et tué.
Ou bien nierait-il sciemment l’évidence, que l’animal est notre semblable et qu’il y a une cruauté inouïe à lui faire du mal, ceci pour continuer à satisfaire ses envies ?

3 commentaires:

Fushichô a dit…

Ce qui m'irrite à chaque fois, c'est ce côté extrême "pfff, si on peu plus rien manger !", tout ça parce qu'on dit que production de viande=souffrance animale. Aussitôt le viandard se braque et devient excessif (et après on nous traite d'extrémiste...).

Comme lorsqu'on critique la technologie, les effets des ondes de portable, le nucléaire, etc., réaction similaire "ah bah faut vivre avec son temps, on va pas revenir à l'époque des cavernes !". Ya quand même un univers entre la surconsommation actuelle et arrêter de vivre ! ne plus manger de viande et plus généralement consommer de manière responsable (au sens épicurien du terme, simplicité, autosuffisance, sans excès autant qu'au sens écologique moderne, nourriture locale, pas 35 emballages, produits de saison, etc.) permet à tout le monde de vivre bien, en bonne santé, de manière épanoui et sans pourrir l'environnement ; je trouve que c'est plutôt un bon compromis !
Mais plutôt que de se remettre en cause comme lorsque Ceylac souligne la contradiction entre manger du foie gras et être contre les violences animales, on voit d'ailleurs très bien le malaise de Hollande à cet instant, tout de suite, réaction de défense extrême "on va pas s'arrêter de vivre parce que ça fait mal à une fougère"... Pathétique.

Au passage, merci pour ton blog !

Alex a dit…

Merci Fushichô pour ton commentaire :-)

photoandannoy a dit…

UN mode de vie 100pour 100 cent végétal est contre productiviste donc forcement les politiciens sont obligé de prendre le fusil pour descendre la remise en question... et créer des préjugés debiles.
Sinon ils risquent de se faire descendre a leur tour.